Agence Matrimoniale Pas de Calais

Votre agence matrimoniale pour parents, évitez le Burn out en couple

Tourner la page après une rupture, le cas Calvin Harris

mardi 2 mai 2017 à 14:43

« Loin des yeux, loin du cœur ». Un adage qui ne concerne pas le beau Calvin Harris qui, depuis sa rupture ne cesse de voir son ancienne petite-amie partout. 

« Loin des yeux, loin du cœur ». Un adage qui ne concerne pas le beau Calvin Harris qui, depuis sa rupture ne cesse de voir son ancienne petite-amie partout. 

Taylor Swift est en couver­ture de tous les maga­sines people et le pire pour le DJ écos­sais, c’est qu’elle n’est pas seule. En effet, il y a un mois, la jolie blonde a mis fin à une rela­tion longue de 15 mois parce que monsieur ne voulait pas s’en­ga­ger. Deux semaines seule­ment après cette rupture, Taytay se conso­lait déjà dans les bras de l’ac­teur anglais Tom Hidd­les­ton. 

Une nouvelle que Calvin Harris a très mal prise puisqu’il a rapporté s’être senti « trahi » et même accusé la chan­teuse de Bad Blood d’avoir été infi­dèle durant leur rela­tion. Bref, la pilule n’est pas passée.Après l’avoir « unfol­low » puis « follow » à nouveau sur Twit­ter, Calvin Harris, plein de rancœur, s’était enfin exprimé sur la rela­tion qu’en­tre­tiennent désor­mais les deux stars. 

Pour le DJ, Tom Hidd­les­ton se sert de Taylor Swift « pour sa noto­riété ». Un point de vue qui n’avait fait que prou­ver que l’ar­tiste n’était pas encore passé à autre chose. Mais il est vrai que tout le monde n’a pas la capa­cité de se remettre d’une rela­tion de 15 mois en deux semaines. Le pauvre DJ ne s’est pas arrêté là puisque ces derniers jours, il a enchainé les provo­ca­tions desti­nées à son ex-girl­friend à commen­cer par une photo postée sur Insta­gram. 

On peut le voir à bord d’un yacht entouré de quatre jolies filles avec comme légende « I write songs ». Un message clai­re­ment destiné à la chan­teuse pop qui a la répu­ta­tion d’écrire de nouvelles chan­sons après chaque rupture.La haine ne s’ar­rête pas là pour le jeune homme de 33 ans. Cette semaine, Taylor Swift était dans le Suffolk pour rencon­trer les parents du nouvel amour de sa vie. Un voyage très média­tisé qui a fait rire (jaune) Calvin Harris puisque celle qui était encore sa girl­friend il y a un mois n’a jamais voulu rencon­trer ses parents en quinze mois de rela­tion. 

Un voyage qui a fait réagir l’Écos­sais qui n’a pas hésité à quali­fier de « ridi­cule » ce couple né bien trop vite à son goût. Une chose est sûre, si l’ar­tiste veut faire croire à Taylor Swift que cette rupture ne le touche pas, il n'a pas trouvé la meilleure manière de s’y pren­dre…MooDUne photo publiée par djsnake (@djs­nake) le 29 Juin 2016 à 4h14 PDTCrédits photos : Variety/REX Shutterstoc/SIPA

Je tiens à faire une distinction. Quand certains des hommes/femmes qui me font confiance me disent « Alexandre, je ne peux pas tourner la page, je n’arrive pas à l’oublier » il s’agit d’une grossière erreur. Évidemment oublier un ex, est quasiment impossible et n’importe quel coach qui se respecte ne vous demandera jamais cela car vous avez passé des moments merveilleux ensemble qui vous ont marqué et qui resteront à jamais gravés dans mémoire. 

Quand je demande de « tourner la page après une rupture » cela ne signifie pas oublier le nom de son ex ou faire comme si rien n’avait existé. C’est en réalité être capable de surmonter la tristesse causée par la rupture et de ne pas se laisser abattre par cette dernière.

Bonjour à tous. Cet article m’a particulièrement plu, parce que je me retrouve dans la situation qu’il décrit. Après 8 ans de relation (d’abord 5 ans d’amitié et ensuite 3 ans de relation amoureuse) ma copine m’a quitté il y a de cela 1 an. J’ai 32 ans aujourd’hui; tout allait bien et nous étions sur le point de nous marier. Afin de lui offrir le mariage de rêve, un an avant notre rupture, j’ai trouvé un contrat d’un an au sein d’une Organisation humanitaire qui m’a conduit sur le terrain, loin d’elle. Nous savions que cette séparation n’allait pas être facile parce que nous étions très amoureux. 

Au début tout allait bien (on s’appelait et s’écrivait plusieurs fois par jour ), mais très vite j’ai senti un changement dans son comportement; elle sortait tous les week-end, elle répondait rarement quand j’appelais; bref , sa vie avait pris une autre allure et je sentais qu’elle prenait de plus en en plus de distance, nous nous sommes quelques fois disputé au téléphone (et j’avoue que j’ai parfois été dur avec elle verbalement ). 

Au bout de 4 mois quand je suis rentré en Break, je me suis senti complètement largué, je ne reconnaissais plus la fille avec laquelle je partageait un amour tellement fort. Nous avons essayé de remettre tout à plat et de repartir sur de bases plus solides. Malheureusement le résultat escompté n’était pas là; elle m’a annoncé au téléphone qu’elle ne m’aimait plus et qu’elle préférait que nous en restions là. Ce coup de fil a eu l’effet d’une bombe; je suis passé par toutes les étapes: incompréhension, colère, folie, insomnie, déprime etc… la totale. J’ai ravalé toute fierté et je l’ai supplié de ne pas partir, résultat zéro. 

Elle était tout pour moi, et tout mon projet de vie était construit autour d’elle. Je suis devenu l’ombre de moi, j’ai perdu toute confiance et estime de moi. Je suis rentré en fin de contrat, mais il m’était très pénible de rester longtemps en la sachant dans la même ville à moins de 2 km de chez moi. 

Elle occupait mes pensées à longueur de journée et quand ça devenait insupportable je l’appelais; elle ne répondait pas évidemment. Je me suis engagé sur une autre mission humanitaire pour prendre de la distance et occuper mon esprit à autre chose. 

Après quelques mois de silence de sa part, elle m’a recontacté ; elle regrettait d’être partie, elle avait envie de reprendre mais avait toujours des doutes sur ces sentiments.. elle sortait avec quelqu’un mais ce n’était pas du sérieux.. J’avais bien envie de me remettre avec elle, mais ses doutes persistants m’ont finalement conduit à lui annoncer que je vous tourner la page. 

Je lui ai demandé de ne plus m’écrire ni m’appeler. Aujourd’hui je vais mieux mais je ne suis pas encore guéri d’elle, je pense toujours à elle, à tout ce que nous avons vécu, à nos rêves, parfois j’ai envie de l’appeler, mais au fond de moi j’ai la certitude d’une chose; notre amour est brisée à jamais et une relation entre nous ne sera plus possible. 

Alors je ferme les yeux, et je fais le sourd à l’appel de mon cœur.. j ‘affronte chaque jour qui vient, je fais semblant de sourire en me disant qu’un jour je retrouverai le bonheur.. J’ai été long, mais ça m’a fait du bien de partager mon histoire. Merci à tous.

Bibliography

"Calvin Harris a du mal à tourner la page Taylor Swift Gala. Prisma Média

"Comment surmonter une rupture amoureuse et garder un moral d .... n.p.

"Comment tourner la page après une rupture ? " . n.p.,


Comment rompre

mardi 2 mai 2017 à 14:29

Plus une relation a duré longtemps, plus la rupture est difficile donc ne la repoussez pas trop longtemps ou ne la repoussez pas du tout. En dernier lieu, posez-vous cette question : seriez-vous plus heureux si vous n'étiez plus ensemble ? 

Plus une relation a duré longtemps, plus la rupture est difficile donc ne la repoussez pas trop longtemps ou ne la repoussez pas du tout. En dernier lieu, posez-vous cette question : seriez-vous plus heureux si vous n'étiez plus ensemble ? 

Envisagez ce que serait la situation dans deux semaines ou un mois à partir de ce moment. Il peut sembler difficile de rompre aujourd'hui, mais si vous êtes plus heureux dans le futur alors rompre est le meilleur scénario. La même chose est valable pour le contraire, rompre avec quelqu'un dans un accès de rage pourrait être quelque chose que vous regrettiez dans deux semaines ou un mois. Ne dites jamais « je te largue » ou « c'est fini ». 

Annoncez-le avec plus de douceur en disant « je pense qu'il serait préférable que nous ne soyons plus ensemble ». Soyez sûr de prendre la bonne décision. Car un jour, ils pourraient ne pas vouloir que vous vous remettiez ensemble, selon leur personnalité. Si vous gérez bien la rupture, il y a des chances que vous évitiez tout mauvais sentiment pour votre ex. Et bien que cela ne semble pas important sur le moment, c'est vital pour le karma de vos relations à venir. 

N'en parlez pas à d'autres personnes avant que cela ne soit réalisé. Vous ne voudriez pas que la rumeur se propage. Bien qu'il soit dit ci-dessus qu'il vaut mieux choisir un lieu privé, cela peut parfois conduire à des discussions émouvantes qui finissent par des relations sexuelles et un autre mois misérable à « essayer de faire en sorte que cela fonctionne ». 

Si c'est vraiment terminé (cf. alerte 1), retrouvez-vous dans un lieu public calme proche de la résidence de l'autre personne pour prendre un verre ou un café. Dites-leur directement et de façon succinct que la raison pour laquelle vous êtes là est pour dire que tout est fini et pourquoi – soyez honnête et indiquez vos véritables raisons, par exemple rien de ce que tu feras ne réparera le fait que tu as couché avec quelqu'un d'autre/le fait que tu n'as pas été là pour venir me chercher à ma sortie de l'hôpital a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, j'ai besoin de quelqu'un de fiable, etc. Ensuite, laissez la monnaie sur la table afin de couvrir l'ensemble des boissons et partez. 

Ne pleurez pas avant d'être loin. N'appelez pas du tout pendant deux semaines – cela aide à mettre de la distance. Le terme « rupture » implique une fin difficile. Mais, souvent, une rupture est vraiment un changement dans la nature de la relation, où l'amitié peut rester, mais la connexion physique et le désir de construire une vie ensemble sont exclus. Essayez de regarder la rupture de façon positive et de voir combien elle peut transformer une relation. Pensez au fait que si vous voulez sortir de cette relation, ils le veulent peut-être également. 

Demandez-leur où ils pensent que la relation mène. Si quelque chose vous rend malheureux ensemble, dites-leur qu'être ensemble vous fait souffrir (par exemple, une relation à distance). Pensez à la raison pour laquelle vous voulez rompre (par exemple, vous suspectez peut-être ou entendu des rumeurs selon laquelle ils vous auraient trompé).

Si vous suspectez que votre partenaire vous trompe, tout d'abord demandez-lui. Tout le monde déteste que la rupture soit basée sur une raison fausse (mais croyez en votre intuition). Dans certains cas, les ruptures par téléphone peuvent être utiles pour la personne qui se fait larguer, car cela leur permet de prendre plus de distance par rapport à la situation que d'en discuter en personne et donc cela leur permet de pleurer immédiatement après avoir raccroché au lieu d'attendre que vous soyez parti, essayer de rentrer chez soi , essayer de ne pas être embarrassé en public, etc.

Si vous rompez par téléphone, assurez-vous que vous le fassiez pour être prévenant et pas juste pour votre propre confort. Ne jamais rompre puis partir sans leur laisser la possibilité de parler. Donnez-leur la chance de s'exprimer s'ils ont quelque chose à dire, s'ils n'ont rien à dire, ce sera votre signal pour partir. Ne fuyez jamais ! Si vous aimez quelqu'un, dites-leur, mais si la relation ne fonctionne pas, demandez-leur s'ils veulent toujours que vous soyez amis. Si vous les avez vus faire quelque chose d'horrible devant vous, n'écoutez pas leurs mensonges. 

Dites à la personne quelque chose à son propos qui vous manquera ou autre chose de positif. De cette façon, ils ne partiront pas avec le sentiment que vous avez complètement oublié ce qui vous avait attiré au début. Si elle/il ne vous parle pas pendant un moment, cela signifie qu'ils ont besoin de temps et d'espace après la rupture. Cela ne signifie pas forcément qu'il/elle vous déteste, donc ne soyez pas dur avec vous-même.

La meilleure façon de rompre en fonction du signe astrologique de ...

Plus une relation a duré longtemps, plus la rupture est difficile donc ne la repoussez pas trop longtemps ou ne la repoussez pas du tout. En dernier lieu, posez-vous cette question : seriez-vous plus heureux si vous n'étiez plus ensemble ? Envisagez ce que serait la situation dans deux semaines ou un mois à partir de ce moment. Il peut sembler difficile de rompre aujourd'hui, mais si vous êtes plus heureux dans le futur alors rompre est le meilleur scénario. 

La même chose est valable pour le contraire, rompre avec quelqu'un  dans un accès de rage pourrait être quelque chose que vous regrettiez dans deux semaines ou un mois. Ne dites jamais « je te largue » ou « c'est fini ». Annoncez-le avec plus de douceur en disant « je pense qu'il serait préférable que nous ne soyons plus ensemble ». Soyez sûr de prendre la bonne décision. Car un jour, ils pourraient ne pas vouloir que vous vous remettiez ensemble, selon leur personnalité. 

Si vous gérez bien la rupture, il y a des chances que vous évitiez tout mauvais sentiment pour votre ex. Et bien que cela ne semble pas important sur le moment, c'est vital pour le karma de vos relations à venir. N'en parlez pas à d'autres personnes avant que cela ne soit réalisé. Vous ne voudriez pas que la rumeur se propage. 

Bien qu'il soit dit ci-dessus qu'il vaut mieux choisir un lieu privé, cela peut parfois conduire à des discussions émouvantes qui finissent par des relations sexuelles et un autre mois misérable à « essayer de faire en sorte que cela fonctionne ». Si c'est vraiment terminé (cf. alerte 1), retrouvez-vous dans un lieu public calme proche de la résidence de l'autre personne pour prendre un verre ou un café. Dites-leur directement et de façon succinct que la raison pour laquelle vous êtes là est pour dire que tout est fini et pourquoi – soyez honnête et indiquez vos véritables raisons, par exemple rien de ce que tu feras ne réparera le fait que tu as couché avec quelqu'un d'autre/le fait que tu n'as pas été là pour venir me chercher à ma sortie de l'hôpital a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, j'ai besoin de quelqu'un de fiable, etc. Ensuite, laissez la monnaie sur la table afin de couvrir l'ensemble des boissons et partez. 

Ne pleurez pas avant d'être loin. N'appelez pas du tout pendant deux semaines – cela aide à mettre de la distance. Le terme « rupture » implique une fin difficile. Mais, souvent, une rupture est vraiment un changement dans la nature de la relation, où l'amitié peut rester, mais la connexion physique et le désir de construire une vie ensemble sont exclus. 

Essayez de regarder la rupture de façon positive et de voir combien elle peut transformer une relation. Pensez au fait que si vous voulez sortir de cette relation, ils le veulent peut-être également. Demandez-leur où ils pensent que la relation mène. Si quelque chose vous rend malheureux ensemble, dites-leur qu'être ensemble vous fait souffrir (par exemple, une relation à distance). 

Pensez à la raison pour laquelle vous voulez rompre (par exemple, vous suspectez peut-être ou entendu des rumeurs selon laquelle ils vous auraient trompé). Si vous suspectez que votre partenaire vous trompe, tout d'abord demandez-leur. Tout le monde déteste que la rupture soit basée sur une raison fausse (mais croyez en votre intuition). Dans certains cas, les ruptures par téléphone peuvent être utiles pour la personne qui se fait larguer, car cela leur permet de prendre plus de distance par rapport à la situation que d'en discuter en personne et donc cela leur permet de pleurer immédiatement après avoir raccroché au lieu d'attendre que vous soyez parti, essayer de rentrer chez soi , essayer de ne pas être embarrassé en public, etc.

Si vous rompez par téléphone, assurez-vous que vous le fassiez pour être prévenant et pas juste pour votre propre confort. Ne jamais rompre puis partir sans leur laisser la possibilité de parler. Donnez-leur la chance de s'exprimer s'ils ont quelque chose à dire, s'ils n'ont rien à dire, ce sera votre signal pour partir. Ne fuyez jamais ! Si vous aimez quelqu'un, dites-leur, mais si la relation ne fonctionne pas, demandez-leur s'ils veulent toujours que vous soyez amis. Si vous les avez vus faire quelque chose d'horrible devant vous, n'écoutez pas leurs mensonges. 

Dites à la personne quelque chose à son propos qui vous manquera ou autre chose de positif. De cette façon, ils ne partiront pas avec le sentiment que vous avez complètement oublié ce qui vous avait attiré au début. Si elle/il ne vous parle pas pendant un moment, cela signifie qu'ils ont besoin de temps et d'espace après la rupture. Cela ne signifie pas forcément qu'il/elle vous déteste, donc ne soyez pas dur avec vous-même.

La meilleure façon de rompre en fonction du signe astrologique de ...

Avertissements Évitez les clichés. La personne les a déjà entendus avant, cela vous fera passer pour quelqu'un d'indélicat. Pesez prudemment votre décision de rompre, sans l'analyseur à en mourir. Est-ce vraiment ce que votre cœur veut ? Il ne vous sera pas possible de revenir sur votre décision une fois la rupture faite et vous êtes peut-être en train de couper les ponts. 

« Assurez votre sécurité ». 

Si vous craignez la personne avec qui vous allez rompre, dites-le à vos parents ou vos amis et ne vous mettez pas dans une situation dangereuse. Ne dites jamais à une tierce personne qui ne soit pas extrêmement digne de confiance ou qui soit un ami des deux partenaires que vous avez l'intention de rompre avec votre partenaire. Si vous souhaitez rompre avec classe, il est important que votre partenaire le sache par vous en premier. « Ne mentez jamais » à propos des raisons de votre rupture !

Évitez les clichés. La personne les a déjà entendus avant, cela vous fera passer pour quelqu'un d'indélicat. Pesez prudemment votre décision de rompre, sans l'analyseur à en mourir. Est-ce vraiment ce que votre cœur veut ? Il ne vous sera pas possible de revenir sur votre décision une fois la rupture faite et vous êtes peut-être en train de couper les ponts.

Neil Sedaka disait dans une chanson qu'il est difficile de rompre, une affirmation qui est vraie pour la plupart des gens. Il peut être stressant et bouleversant de prendre la décision de rompre, autant pour vous que pour votre partenaire. En prenant le temps de réfléchir à la situation et de rompre avec votre partenaire de façon rationnelle, respectueuse et calme, vous pourriez arriver à réduire la douleur et à vous séparer de manière efficace.

Qu’est-ce qui vous pousse à rompre ? 

Toute relation passe par des hauts et des bas. Un coup on se fâche, un coup on se réconcilie. C’est dans le malheur que vous reconnaissez vos amis, c’est bien connu ! Alors avant toute rupture, il faut bien réfléchir aux raisons qui vous poussent à cette décision. 

Est-ce une blessure de fierté ou une véritable trahison qui vous pousse à rompre ? Si le lien amical qui vous unit relève d’une amitié toxique, alors il faut couper court pour votre propre bien-être. Il existe des signes avant-coureurs d’une rupture : votre amie n’est plus à vos côtés dans les moments difficiles de la vie. Vos amis ne sont pas tous compétents pour faire face à des situations comme le deuil d’un proche et parfois, les liens supposés vous rapprocher vous éloignent, comme un hobby qui prend le pas sur une amitié… 

Quelques méthodes pour rompre en douceur… ou pas S’il n’est pas question pour vous de faire l’autruche et d’attendre que la rupture se fasse d’elle-même, alors allez-y, foncez ! Si le clash offre l’avantage de mettre les choses au clair, il peut également laisser des traces psychologiques. Attention à ne pas aller trop loin. Ce n’est pas parce que votre amie vous a déçue qu’il faut lui en faire baver. Les moins téméraires choisiront l’éloignement évolutif. Vous oubliez de rappeler votre amie, vous trouvez toujours une bonne excuse pour éviter les sorties, vous êtes débordée de travail… Au fil des semaines, elle devrait comprendre le message et ne plus chercher à vous appeler ! Les plus romantiques choisiront la lettre de rupture. Si vous trouvez cela un peu vieux jeu, elle a au moins le mérite d’expliquer les choses à l’autre, de façon claire et précise. Comment rebondir après une rupture 

Que vous soyez l’instigatrice de la rupture ou pas, votre vie ne sera plus la même. Finies les petites confidences, les franches rigolades et les soirées pour se remonter le moral ! Pour vous en remettre, acceptez la situation telle qu’elle est, ne jetez pas photos et autres souvenirs à la poubelle. L’amitié se vit et se construit à deux. 

Elle se rompt à deux et vous n’êtes pas seule responsable. Sans oublier que les séparations peuvent faire avancer. Peut-être étiez-vous arrivée au bout de cette relation, peut-être ne vous apportait-elle plus rien… 

Qui sait si vous n’êtes pas à l’aube de nouvelles aventures amicales ? Partager Épingler Tweeter À lire dans Psycho Le "stealthing" un abus sexuel effrayant 11 choses à savoir avant de devenir assistante maternelle ! Que faire pendant son année de césure ?

Qu’est-ce qui vous pousse à rompre ? Toute relation passe par des hauts et des bas. Un coup on se fâche, un coup on se réconcilie. C’est dans le malheur que vous reconnaissez vos amis, c’est bien connu ! Alors avant toute rupture, il faut bien réfléchir aux raisons qui vous poussent à cette décision. Est-ce une blessure de fierté ou une véritable trahison qui vous pousse à rompre ? 

Si le lien amical qui vous unit relève d’une amitié toxique, alors il faut couper court pour votre propre bien-être. Il existe des signes avant-coureurs d’une rupture : votre amie n’est plus à vos côtés dans les moments difficiles de la vie. Vos amis ne sont pas tous compétents pour faire face à des situations comme le deuil d’un proche et parfois, les liens supposés vous rapprocher vous éloignent, comme un hobby qui prend le pas sur une amitié… Quelques méthodes pour rompre en douceur… ou pas S’il n’est pas question pour vous de faire l’autruche et d’attendre que la rupture se fasse d’elle-même, alors allez-y, foncez ! 

Si le clash offre l’avantage de mettre les choses au clair, il peut également laisser des traces psychologiques. Attention à ne pas aller trop loin. Ce n’est pas parce que votre amie vous a déçue qu’il faut lui en faire baver. Les moins téméraires choisiront l’éloignement évolutif. Vous oubliez de rappeler votre amie, vous trouvez toujours une bonne excuse pour éviter les sorties, vous êtes débordée de travail… Au fil des semaines, elle devrait comprendre le message et ne plus chercher à vous appeler ! Les plus romantiques choisiront la lettre de rupture. Si vous trouvez cela un peu vieux jeu, elle a au moins le mérite d’expliquer les choses à l’autre, de façon claire et précise. 

Comment rebondir après une rupture Que vous soyez l’instigatrice de la rupture ou pas, votre vie ne sera plus la même. Finies les petites confidences, les franches rigolades et les soirées pour se remonter le moral ! Pour vous en remettre, acceptez la situation telle qu’elle est, ne jetez pas photos et autres souvenirs à la poubelle. L’amitié se vit et se construit à deux. 

Elle se rompt à deux et vous n’êtes pas seule responsable. Sans oublier que les séparations peuvent faire avancer. Peut-être étiez-vous arrivée au bout de cette relation, peut-être ne vous apportait-elle plus rien… Qui sait si vous n’êtes pas à l’aube de nouvelles aventures amicales ?


Se séparer de son conjoint en douceur 

Les séparations qui ne sont pas douloureuses sont des cas très rares et prendre la décision de se séparer de son conjoint n’est jamais facile. Mais comment se séparer de son conjoint sans lui faire du mal ? Quelles sont les choses à faire ?

1. Tête-à-tête 

Si vous avez décidé de vous séparer de votre partenaire, faites le en face-à-face. Quand une personne décide de se séparer de son conjoint, peu importe si la relation a duré longtemps ou non, son partenaire a le droit à des explications. Mettre fin à une relation par SMS, courriel ou une lettre, c’est fuir cette responsabilité. 

2. L'honnêteté et l'objectivité 

Restez objectif lors de votre discussion et abstenez-vous de porter quelconques accusations. Cela pourrait rendre la situation inconfortable et il serait alors difficile de garder contact après la séparation. Quelle est  la meilleure façon de se séparer de son conjoint ? Lors de la conversation, préférez « Je me sentais seul(e) » à « Tu n'as jamais eu le temps pour moi. » Soyez honnête et expliquez-lui simplement que votre relation est terminée. Si vous n’êtes pas clair(e), vous pourriez lui donner espoir. Si un nouvel amour se cache derrière cette séparation, vous ne devriez pas non plus le lui cacher. Si votre partenaire l’apprend par ses amis ou connaissances, cela ne pourra que le blesser. 

3. Réactions du partenaire 

Même si votre conjoint s’en doutait, il se peut toutefois que l’annonce de votre séparation le ou la surprenne. Il s’est peut-être préparé à la situation et ne montre pas à quel point cela l’affecte. Inversement, une explosion émotionnelle est concevable. Il arrive souvent que le conjoint ne sache pas comment réagir face à ce choc émotionnel. Dans tous les  cas, laissez lui du temps et acceptez le fait qu’il ou elle soit un peu perdu(e). 

4. Laissez le temps faire son œuvre 

N’essayez pas de rester amis juste après votre rupture, laissez du temps à l’autre et cela même si vous souhaitez faire partie de sa vie. Vous devez tous deux panser vos plaies et apprendre à vivre sans l’autre. Essayez de le ou la revoir un mois ou deux après la séparation. Se séparer de son conjoint n’est jamais simple. 

Une rupture amoureuse est toujours douloureuse, peu importe la façon dont vous procédez. Mais il existe des façons  plus respectueuses que d’autres de se séparer de son conjoint et ainsi d’éviter des gros chagrins d’amour. N’oubliez pas que la séparation est la dernière situation à laquelle vous faites face en tant que couple, et donc aussi la dernière impression que vous laissez à votre partenaire.   Inscrivez-vous dès maintenant ! Lisez également : Site de rencontre payant, quels avantages ?

Bibliography

5 manières de rompre une relation avec style et sensibilité

Comment rompre avec son conjoint ? | eDarling 

Comment rompre une amitié ?

Comment rompre: 17 étapes (avec des photos)


Pervers narcissique, comment s'en débarrasser

mardi 2 mai 2017 à 14:17

Mon histoire aussi est similaire mais je pourrais vraiment en écrire un vrai roman mélodrame. J’ai rencontré Thierry à l’âge de 15 ans mon premier amour, quelque chose qui n’existe pas puis après un an mon père nous avait surpris et étant de religion différente il ne le désirait pas et un beau jour sans même me prévenir il a disparu et j’en ai pleuré pendant des années. 
Mon histoire aussi est similaire mais je pourrais vraiment en écrire un vrai roman mélodrame. J’ai rencontré Thierry à l’âge de 15 ans mon premier amour, quelque chose qui n’existe pas puis après un an mon père nous avait surpris et étant de religion différente il ne le désirait pas et un beau jour sans même me prévenir il a disparu et j’en ai pleuré pendant des années. 

Je me suis mariée et ai trois enfant et 30 ans plus tard on s’est retrouvés par le biais de FB. Des retrouvailles fulgurantes, l’âme soeur, des déclarations à n’en plus finir et on s’est revus trois fois mais après la troisième voilà qu’il se connectait et puis au milieu d’une discussion disparaissait, ou aussi me donna RV auquel il n’est pas apparu et bien beaucoup d’autres choses incohérentes auxquelles je croyais alors que je suis une personne très indépendante, rationnelle et de nature joyeuse. Peu à peu j’ai perdu la joie de vivre jusqu’au moment où j’ai compris que j’avais à faire face à un Pervers Narcissique. Je réfléchi encore à ma vengeance quand le jour en sera venu….

L’annulation : ​il​ ​ignore la personne ciblée, ou bien il la néglige en s’adressant à elle indirectement via une personne tierce ou un objet tel un post-it. Le refus du dialogue voire les silences étant une façon de dire, sans l’exprimer avec des mots, que l’autre n’a pas assez de valeur pour que l’on s’adresse pleinement à lui. Par ailleurs, il peut aussi nommer avec conviction les pensées, les émotions et les intentions de la personne ciblée en tentant ainsi de lui faire croire qu’il connaît mieux qu’elle ses propres pensées, émotions et intentions.

D’un coup, vous ne reconnaissez plus votre prince ou votre princesse charmant(e). Pire, vous avez affaire à une personne devenue froide et sans sentiment et qui petit à petit va prendre l’ascendant sur vous et vous rendre dépendant.

Pour asseoir son emprise, la personnalité toxique va aussi éloigner sa victime de son entourage. "L’isolation des proches est un moyen d’enlever ses repères à l’autre", explique à LCI Geneviève Schmit, thérapeute et auteure de l’ouvrage Le manipulateur pervers narcissique, comment s’en libérer  (ed. Grancher,2016). 

Hélas, les pervers narcissiques  ne viennent pas en consultation pour eux, ni de leur plein gré ! Parfois, nous en croisons en thérapie conjugale, ces derniers estimant que c’est leur compagne/compagnon qui a “un problème” et souhaitant qu’ensuite il/elle vienne seul/e. 

Espérant secrètement qu’il/elle sera diagnostiqué fou/folle, même s’il/elle peut dès la première séance dire qu’il/elle le suppose. Se moquant jusqu’aux règles instaurées par le thérapeute dont le cadre proposé sera uniquement de les recevoir à deux afin de travailler ensemble sur ce qui se passe au sein de leur relation, et dans chacune de leurs histoires d’origine respectives, toujours en présence de l’autre partenaire. Les psychologues-consultants en entreprises et coachs en rencontrent également. 

Les psychologues supervisant des groupes et/ou animant de groupes de formation aussi.

Sommaire Des comédiens nés Des personnalités toxiques Des experts en séduction Des personnes sans affect Des manipulateurs dès le plus jeune âge Des personnes à fuir "Chacun de nous peut être victime d'un manipulateur" On les appelle manipulateurs ou encore, pervers narcissiques. Ils peuvent être un conjoint, un proche, un patron, un(e) collègue, un(e) ami(e). 

Séduisants, sympathiques, parfois réservés, ils plaisent par leur côté charmeur et flatteur. Mais très vite, à leur contact, un malaise s’installe. 

Et leurs victimes entrent dans une spirale infernale de culpabilisation et de dévalorisation. Véritables dangers pour notre intégrité physique et mentale, les manipulateurs sont des personnalités narcissiques  qui représentent, selon Isabelle Nazare-Aga, auteure des Manipulateurs sont parmi nous (éditions de l’Homme, 1997), 2 à 3% de la population. Nous sommes donc tous amenés à croiser un jour, si ce n’est pas déjà fait, une personne atteinte de cette pathologie. « Souvent, j’entends dire qu’après tout, nous sommes tous un peu manipulateurs. Non, de la même façon que l’on ne peut pas dire que nous sommes tous des menteurs ou des schizophrènes. Il y a une grande différence entre faire de la manipulation de temps en temps et être manipulateur. » La raison d’être de ces derniers ? « Se rendre valables en nous écrasant pour se sentir supérieurs. Ils sont comme des virus. Ils distillent le mal auprès de plusieurs victimes à la fois - leur époux(se), leurs enfants, le boulanger…- 

Vous n’êtes qu’un pion sur lequel ils s’appuient pour se valoriser ». Des comédiens nés A découvrir Isabelle Nazare-Aga est thérapeute comportementaliste et cognitiviste. Elle est également l’auteure de Les manipulateurs et l’amour (éditions de l’Homme, 2000). Elle anime régulièrement des séminaires pour aider les victimes de manipulateurs et de harcèlement moral. Retrouvez ceux à venir sur son site. Esperances, 53 ans, a longtemps vécu avec un manipulateur. « Je revois son visage fermé, glacial. Je me souviens de ses silences prolongés, de ses petites phrases assassines. Chaque jour, il me rabaissait, m’humiliait, tout en prétendant vouloir mon bonheur. 

De l’extérieur, les autres me regardaient d’un air envieux, pensant que je vivais avec l’homme idéal ». Le propre des manipulateurs ? Ils ont plusieurs visages. Ils peuvent être extravertis, bons vivants, séducteurs, cultivés, altruistes, ou plus timides mais aussi autoritaires et tyranniques… Et passent d’une facette à l’autre en quelques secondes à peine. « Si vous les avez contrariés, ils peuvent par exemple passer en un instant d’une profonde tristesse à une fureur terrible. A côté de cela, ils ont évidemment des côtés positifs, ils peuvent être très drôles, très originaux… 

Mais c’est pour mieux vous manipuler. » Des personnalités toxiques Mais difficile, le plus souvent, de reconnaître les personnalités hautement toxiques qui se cachent sous ces différents masques. Isabelle Nazare-Aga a ainsi déterminé trente caractéristiques qui le permettent – sachant qu’elle qualifie de manipulateur un individu qui agit au moins selon 14 critères de cette liste -. Parmi eux : culpabilisation, critique et dévalorisation des autres, report de sa responsabilité sur eux, communication floue, changement fréquent d’opinions, mensonges, jalousie… 

« Si vous avez le sentiment de ne plus être libre, si vous parlez constamment d’une personne quand elle n’est pas là, et si en sa présence, vous n’êtes pas serein, ou que vous vous comportez comme un petit garçon ou une petite fille et plus comme un(e) adulte, vous avez probablement affaire à un manipulateur. De même pour ces gens dont vous mettez cinq jours à vous remettre d’un simple appel de leur part. »

Ce qu’il faut savoir sur les sentiments amoureux

mardi 2 mai 2017 à 14:13

 Toute personne ayant dépassé le stade de l’enfance est généralement tombée amoureuse au moins une fois, qu’il s’agisse d’une femme ou bien d’un homme. L’amour que l’on peut ressentir pour une personne va souvent différer.

 Toute personne ayant dépassé le stade de l’enfance est généralement tombée amoureuse au moins une fois, qu’il s’agisse d’une femme ou bien d’un homme. L’amour que l’on peut ressentir pour une personne va souvent différer.

Un homme pourra ainsi aimer Marina autant que Lucia, et éprouver pourtant des sentiments différents. Avec la première, il se sentira stressé dès son approche, avec la seconde, il éprouvera un besoin de tendresse de sa part. Quand on tombe amoureux, il existe un phénomène presque magique (mais susceptible d’être expliqué de manière scientifique, ce n’est pas à exclure) : on sait que l’on aime, mais on ne sait absolument pas pour quelle raison.

Conséquences et manifestations de l’amour

Lorsqu’une personne éprouve de l’amour pour autrui, son comportement va changer. Elle rougira ainsi beaucoup plus facilement, la mettant dans une situation très délicate.

Elle va aussi chercher le regard de l’être aimé(e) le plus souvent possible, et va tout faire pour tenter de s’en rapprocher au maximum. Généralement, elle essaye de le cacher le mieux possible afin de ne pas se faire « repérer ». Il n’y a aucune « honte » à être amoureux(se) mais si l’entourage professionnel ou familial l’apprend, dans certains contextes, cela peut s’avérer gênant.

Attention à l’amour à sens unique et à l’empressement !

Lorsque l’on déclare son amour à quelqu’un, il arrive que l’on se voit éconduire. Dans ce cas, il est impératif de passer à autre chose, et d’essayer de s’intéresser à des activités, puis à d’autres personnes. Se montrer insistant n’aura pour effet que de précipiter, voire de provoquer, la fuite d’une personne qui aurait pu se révéler être un(e) précieux(se) amie.

S’il peut être frustrant d’être amoureux(se) d’un(e) ami(e), dites-vous que l’amitié est importante. S’engager dans une quête perdue d’avance, c’est l’assurance de se faire détester. Vous y perdriez alors beaucoup, et vous risquez de faire souffrir psychologiquement l’être aimé(e) par votre insistance, sans le vouloir.

Si, une fois éconduit, il faut tenter d’oublier cet échec pour tourner la page, il existe un autre type de comportement à bannir : l’empressement. Celle ou celui qui prend les devants de façon trop abrupte risque d’être mal reçu.

Même si vous le pensez vraiment, inutile d’aller dire à une femme ou à un homme que vous êtes épris(e) de lui si vous vous connaissez depuis deux semaines, elle/Il ne vous croira pas si vous osez lui déclarer vos prétendus sentiments, quand bien même vous êtes sincère.

Si vous avez de la chance et que l’on vous croit, celle ou celui que vous aimez risque de se sentir décontenancé(e), et de vous répondre que vous ne vous connaissez pas encore si bien que cela. Les sentiments amoureux sont donc, de préférence, à révéler trois à cinq mois après votre « mise en couple ». Cette dernière se fait plutôt naturellement.

A propos de la dépendance affective

Vous entendrez et lirez parfois un proverbe vous expliquant que l’amour dure trois ans. Ce n’est pas tout à fait vrai. C’est l’état amoureux qui dure trois ans. Ensuite, c’est un autre sentiment qui remplace celui-ci. Vous attendrez alors de votre aimé(e) affection et tendresse, sans vous montrer « aveugle » sur ses défauts, comme au départ de votre relation.

Se sentir amoureux(se) de quelqu’un, c’est très beau et c’est magique au départ, beaucoup moins lorsque cela n’est pas réciproque. Lorsque tout va bien, c’est le bonheur, mais un chagrin d’amour peut être très douloureux, et à plus forte raison encore pour les personnes qui se décrivent comme étant dépendantes affectives, puisqu’elles vivent tout ce qui a trait à l’affection, de manière décuplée.

Le chagrin d’amour deviendra alors une descente aux enfers des plus chaotiques. Pourtant, si tout va bien à ce niveau-là, c’est alors l’ascension au plus haut et au meilleur de tous les paradis. Les dépendants affectifs aiment de manière excessive.

Leur « trouble du comportement » est généralement issu de leur enfance, où l’affection reçue a été trop faible ou trop forte. Il lui faut alors apprendre à s’aimer lui-même, ce qui peut prendre du temps. L’amour peut faire vivre des émotions fortes, et la dépendance affective les intensifie encore davantage.

La dépendance affective est donc une forme d’amour excessive, rebutante pour certaines personnes. Mettre un mot sur ce trouble peut aider à savoir ce dont il s’agit, et à mieux l’appréhender.  


Être amoureux est réellement bénéfique pour la santé

lundi 1 mai 2017 à 10:00

C’est prouvé cliniquement et par de nombreuses études sérieuses, être amoureux est réellement bénéfique pour la santé. Le principe est très simple et à la fois assez compliqué, mais pourtant valable à tout âge. C’est ce que vous ferez chez votre agence matrimoniale Ouest Rencontres Seniors. Nos adhérents(es) sont de tous âges, tous horizons. Les […]